Nathanaël Gobenceaux | Zoo de B. (enregistrements)

p1020317

[…] Dans ton projet de description du monde, tu t’es posé la question de ce qui se disait dans un espace public. Disons dans un zoo par exemple. Pourquoi un zoo ? on t’a demandé. Tu aurais répondu que ce jour-là tu devais aller visiter un zoo, qu’un zoo ça ne t’intéressait que moyennement alors tu en avais profité pour mener à bien le volet ‘dialogues’ de ton projet de description du monde. Tu t’étais donc muni d’un dictaphone de poche qui avait fait l’admiration il y a quelques mois d’un certain M. B. Ton idée était de tenter de t’effacer derrière l’appareil pour laisser parler les trois personnes qui t’entouraient, te limitant à relancer parfois la discussion. Tu aurais enregistré comme cela environ deux heures de dialogue ; tu aurais mis le double de temps à la retranscription de cinq pages, guettant les bruits en arrière-plan pour les (d)écrire au mieux, faisant de multiples allers-retours sur le site internet du zoo en question. Tu aurais écrit une première introduction un peu pompeuse ― Y a t-il quelque chose de romanesque dans la visite d’un zoo ? Comment retranscrire l’oralité ? Comment mettre en page des paroles et évoquer une ambiance ? Ce sont les questions que je me suis posé ici. Muni d’un petit dictaphone j’ai enregistré des instants que j’ai retranscrits le plus fidèlement possible, en mentionnant les divers plans sonores, ne modifiant très légèrement les propos que pour rendre la lecture plus fluide. On aurait pu imaginer ce petit projet dans un musée, dans une exposition ou dans d’autres types de lieux publics où on regarde et on commente, mais c’est un zoo, lieu plus insolite, qui a été choisi. Voici donc ce qui s’est dit devant les premières cages : remarques banales ou poétiques mais aussi réflexions parfois presque philosophiques sur la condition animale et les relations entre l’homme et la faune. – Devant le scepticisme de certaines personnes sur l’intérêt de ce texte (toi, pourtant, tu l’aimes bien ce texte, peut-être que cela a déjà été fait, mais « comme personne n’écoute, on peut toujours recommencer ») tu aurais rédigé cette seconde présentation que tu es maintenant en train de relire.

[…]

zoo1-gobenceaux

1. Volière

: harfang des neiges : grand-duc d’Europe :

30
Amélie. – …Je ne regarde pas les noms, parce que ça ne sert à rien…
Thérèse. – …Et là…
Amélie. – …Je n’aimerais pas mettre mon doigt, enfin…
Thérèse. – …Non, ça doit faire mal, hein…
Amélie. – …À mon avis il doit sectionner les…, enfin…
Alain. – …Les petits moineaux du coin qui viennent s’installer pour essayer de récupérer les miettes…
Amélie. – …C’est beau, hein ?…

: aras hyacinthes :

31 
Amélie. – …Oh ! regarde, il y a un petit coq ici. Il est minuscule, tu as vu un peu ? Bonjour, toi, tu es tout petit, tu es un coq exotique ?…
Thérèse. – …Oh, regardez celui-là, il est mignon ! Oh, il est tout mignon, il se frotte comme un chat…

: cacatoès : chouettes lapones :

32
Thérèse. – …T’es trop petit d’accord, ouais, y a pas assez de vert dans le bois, ouais, ah bah, ouais…
Amélie. – …Mais comme ils ne peuvent pas voler, ils n’ont pas les ailes qui s’atrophient au bout d’un moment ?…

: urubus : perroquets :

33
Amélie. – …Moi, je veux voir les petits manchots nager…
Enfant. – …Papa…
Amélie. – … Oh, là, là ! on dirait pas un…
Enfant qui pleure. – …Papa, Maman…
Amélie. – …Ils ne mettent même pas une petite image pour… On se doute que c’est une échasse, les trucs qu’on vient de voir…

: pygargues : vautours :

34
Alain. – …Coin coin…

35
Thérèse. – …Tu vois, les aigles là-haut…
Des enfants passent en courant (pam pam pam pam bâômm bôôm pam pam)
Amélie. – …il y en a qui sont jolis, non ce sont des pigeons, [rires (hi hi rhô)] ha ha…
Alain. – …Il y a un… Non, qu’est-ce que c’est ?…

: vautours de l’Himalaya :

36
Amélie. – …Je veux voir les manchots aussi… mmm les vautours…
Thérèse. – …es vautours…
Amélie. – …Regarde les vautours de l’Himalaya. Tu as vu cette taille. [Chuchoté.] Dis donc, c’est beau…
Alain. – …ils vont le sortir tout à l’heure pour le balader…
Thérèse. – …Puissance et efficacité…

37
Amélie. – …Pourquoi bravo ? …
Thérèse. – …En deux heures, il mange un yak…

Des oiseaux piaillent [(en trille) : triiiiiicuiiicui] ; un enfant émet des sons non identifiables (blabla gougla).
Amélie. – …il a l’air un peu stressé lui, c’est qu’il trimballe une branche…
Alain. – …Ah ! oui, un gros, Thérèse, un gros…
Amélie. – …T’as vu, t’as vu, il va toujours dans le même sens…

38
Alain. – …C’est marrant, il marche sur les talons…
Amélie. – …Hou, mon p’tit pépère, tu stresses, hein ?…
Alain. – …Il a du mal, ouh la !…
Thérèse. – …C’est p’t-être toi qui va voler tout à l’heure…
Alain. – …On a envie de les imiter, c’est marrant…
Thérèse. – …Tu aurais l’air malin…
Alain. – …C’est de la danse, la danse des oiseaux…

39
…Oh ! …Ça sert à rien de trop… Comme ça ow… Eh bah, Marie ! viens, c’est bon…
Quelqu’un tousse (eurfff eurrrff)

…Une femme. – Un p’tit quart … Une adolescente. – 230, heu, centimètres d’envergure …
Amélie. – …Ils doivent s’ennuyer…

2. Nurserie

40
Bruits d’enfants en arrière-plan sonore
Thérèse. – …Aahh !!! « Attention je peux mordre. » Bonjour, tu dors… C’est un bébé ?…
N. – …Si c’est un tigre il n’est pas très gros, alors je crois que c’est un bébé, hein…

41
Enfant. – …Ouh ouh ouh…
Amélie. – …[Chuchoté] Petit pépère…
N. – …C’est un bébé lion blanc…
Amélie. – …Il est tout seul ? …
N. – …Oui, il s’appelle Elona. Sa maman n’avait pas assez de lait pour le nourrir, du coup ils le nourrissent à la main…
… Ah bah il va commencer son régime… Il vient d’arriver
rires (Aahhhaaaa Aahhhaaaa)
…il n’a pas encore…

Amélie. – …Attention je peux mordre [rire] tu m’étonnes ! …

42
Enfant. – …Ah ! petit bébé…
Amélie. – …Oh ! je n’avais pas vu ceux-là…
Amélie. – …Tu as vu les bébés ?
Thérèse. – …tu en veux un comme ça, Amélie ?
Enfants. – …Regarde les petits bébés… il est là…
Amélie. – …Tu as vu les grands cils, ça fait bizarre, tu as vu ?
Enfants. – …Regarde le petit minuscule…
Amélie. – …C’est quand même impressionnant pour des bébés !

43
Bruits de famille.
… Hé, on se retrouve … oh ! il est mignon, il a … des bébés
Amélie. – …Bonjour, toi, t’as pas l’air bien… il doit se dire : « Mais qu’est-ce qu’ils ont à me regarder comme ça, ces espèces de crétins ?! »

3. Serre tropicale des oiseaux

: souimmangas :

44
Thérèse. – …Il y en a un qui lui tirait sur la crête et l’autre…
Amélie. – …C’est des p’tits durs hein, les racailles. Et lui, il est très curieux, il regarde tout le temps…
Thérèse. – …ah, oui ! Racailles…
Alain. – …C’est un intellectuel…
Amélie. – … N’empêche, ils sont beaux…
Thérèse. – …Celui-là, il cherche à manger dans la cuvette, le blanc…
Amélie. – …Cette langue…
Thérèse. – …ah, oui ! c’est marrant…
Alain. – …Oh ! il se cache…

: verdins : diamants :

45
Amélie. – …Oui, eux depuis tout à l’heure ils s’amusent. Ils étaient là et puis maintenant ils se retrouvent là. Je crois qu’il y aura peut-être des naissances bientôt. Regarde, ils…mais c’est trop drôle ça…
Alain. – …Ils font la cour…
Amélie. – …Oh ! regarde-les, c’est trop mignon. Enfin il lui fout un peu la griffe dans l’œil mais… Oh ! il lui a fait mal à l’œil. [en riant (hi hi hi)] Si ça se trouve, ils sont en train de se battre et nous, on trouve ça mignon !!…

4. Devant l’enclos des hyènes

46
Amélie. – …On ne sait pas trop ce qu’ils font…
Thérèse. – …Ah ! bah, ils…
Amélie. – …ils prennent leur petite… heu…
Thérèse. – … Les animaux, ils ne sont pas tendres…
Amélie. – …Oui, mais là, il s’amusent avec leurs baguettes, après ils…
Alain. – …Oh, c’est marrant…
Amélie. – …Regardez comment il se fout sur le dos…
Thérèse. – …ils se disputent un petit…

48
Thérèse. – …Ça me rappelle vraiment, euh, Le Livre de la jungle, je crois ; il y a trois vautours sur un arbre comme ça, il s’est passé des choses et il ne se passe plus rien ; ils sont là « qu’est-ce qu’on fait aujourd’hui », tout à fait comme les ados qu’on voit sur les bancs…

49
Amélie. – …T’as vu comme elle est belle…
…Tu as pris des bols ?…Oui, deux…
…oohhh…

Amélie. – …Oh, des hyènes, [chuchoté] On ne voit pas trop en fait derrière les trucs…
…La poubelle…
Amélie [chuchoté]. –  …Oh ! là, là…
Un père à sa fille. – …Nan, nan, Amandine, je supprime…

50
Alain. – …Ça leur donne un air bizarre…
Un petit garçon. – …Je crois que ce sont des cochons…
Thérèse. – …Ce sont vraiment des…
Alain. – …Ah, les bébés, ils sont là-bas, regarde les bébés ils sont là-bas, ils sont en train de jouer sur la maman…
Le même garçonnet. – …Maman, y a quoi là-dedans ?…
Une femme. – …En fait, c’est la seule chose qui peut peut-être…

Alain. – …Tu as vu comment ils marchent, forcément avec des pattes plus courtes derrière que devant, ça leur donne un drôle d’air…
Toujours le même garçonnet. – …Maman, y a quoi là-dedans ?…
Alain. – …Il y en a un qui est en train de jouer avec sa mère, ou non, ce sont les deux bébés qui jouent…
Toujours et encore le même garçonnet. – …Maman, y a quoi là-dedans ?
…Y a quoi là-dedans…

51
Bruits d’enfants qui parlent.
Thérèse. – …Et c’est vrai que ce n’est pas très sympathique. Je pense que c’est à cause de ces animaux-là que les Africains du centre, parce que je pense qu’ils viennent surtout de par là-bas, eh bien ils n’aiment pas les chats, ils n’aiment pas les chiens…
Alain. – …Ah, bon ? à cause de ça…
Thérèse. – …Ils ont peur, ils ont très peur…
Un jeune garçon à son copain. – …Oh ! regarde…
Alain. – …À cause des hyènes…
Le copain. – …C’est dangereux…
Alain. – …C’est un atavisme qui revient même après des générations et des générations…
Thérèse. – …et ils ont peut-être connu un peu…

Puis la visite va se pour suivre par ‘La savane africaine’, comme il est écrit sur le plan :

Sur trois hectares, vivent ensemble plus de 80 animaux, séparés du public par un simple fossé. Pas de grilles, vous voyez à perte de vue… Girafes, rhinocéros blancs, marabouts, autruches, antilopes, gnous bleus mais aussi ibis ou encore cobes… Regardez, vous êtes transportés en Afrique.

zoo2-gobenceaux

© Nathanaël Gobenceaux, 2009.
La Persévérance du Crabe, 2009.


About this entry