A Bagnolet, pas à pas

mur-mediatheque

Aujourd’hui, vendredi, c’est Bagnolet. Une curiosité me pousse vers la médiathèque. C’est quoi un atelier d’écriture web? Comment on écrit, sous la houlette de François Bon? Dans le calme, la bonne entente et la confiance. Sous Spip, avec mise en ligne de photo, de liens, et de textes. Une bonne énergie se dégage.

J’y retrouve Marc Benda, au top ten de mes contacts Facebook, auteur de blogs malheureusement disparus, familier de WordPress et d’autres plate-formes. On a lu le même texte grâce à Facebook et aux deux revues préférées. Celui de Nathanaël Gobenceaux, qui s’agrège sur un mur Netvibes, comme une constellation de textes assemblés au gré de l’auteur. C’est son Auto-géo-graphie-s. C’est comme Butor, comme Balzac, comme White, ça se promène. Et c’est rudement neuf. Le singulier devient collectif – et le collectif reste toujours singulier dans cette médiathèque. Quand tu veux, Loran-Nathanaël, pour une publication sous la Persévérance du Crabe.

Constance Krebs, 16 janvier 2009.

atelier-web-bagnolet


About this entry