libraire en ligne ou éditeur?

Hachette rachète Numilog. C’est ici. Avec des développements chez Aldus.

De la bibliothèque de gare à la vente de livres numériques en ligne, ou comment sentir le marché sur un siècle et demi…

Vente de livres et édition ont toujours été évidemment extrêmement liés. Le libraire, c’est l’éditeur, « avec privilège du roi ». L’éditeur qui s’en sort, au XXe siècle, c’est celui qui diffuse lui-même ses livres.
Au XXIe, c’est celui qui vend des livres numériques. Hachette met Numilog au catalogue, et Amazon imprime à la demande. Libraire et éditeur ne font qu’un. Avec surface de vente mondiale, privilège du roi E-Commerce 1er.

Des quelques interviews d’éditeurs en ligne (multi-formats) que je prépare pour les étudiants, se dégagent deux avis. 1. On a besoin des libraires de quartier, et on les aide. Ou, pour les pionniers, 2. Ils ne peuvent pas, par manque de temps, et parce qu’ils ne veulent pas croire à l’irrémédiable.

On aimerait tous que la petite librairie s’organise pour la diffusion de livres sur tous les supports. La vidéo rigolote d’Editis nous montre un monde enchanté où ce serait possible – ou probable. Place des libraires fait un boulot remarquable de relation entre les libraires et le numérique, dans ce sens. D’après Bookeen (interview de LAurent Picard à venir), d’autres s’y sont mis très tôt, aussi, comme Mobipocket (adossé au géant Amazon). A vérifier, tout de même.

Numilog chez Hachette? Un livrel dans chaque relay? Le marché aussi fermé chez Hachette demain que chez Numilog aujourd’hui, et chez Relay aujourd’hui? Une diffusion ciblée? De la bibliothèque de gare à la e-library : Hachette a tout compris. Mais les autres?

constance krebs, 10 mai 2008


About this entry