Quelques modèles d’édition en ligne

colloque-sc-po.jpg

L’avenir du livre est en question depuis une dizaine d’années. On s’y est intéressé officiellement pendant un an grâce à une série de colloques qui se sont clots dans le grand amphi de Sciences Po (photo) en février 2007. Les débats étaient conduits ce jour-là par des hommes de culture, des humanistes et des lettrés qui avaient les yeux davantage tournés vers l’avenir de la Bibliothèque Nationale que vers l’avenir de la lecture – ou de l’écriture. Denis Olivennes, directeur de la Fnac, ancien élève de ScPo, a remis son rapport sur le livre virtuel (qu’il voudrait payant et verouillé par des DRM) à la ministre de la Culture, Mme Christine Albanel, à l’automne dernier. Bruno Racine a succédé à Jean-Noël Jeanneney à la tête de la BnF, et Benoît Yvert s’installe dans ses fonctions au siège du CNL.

Depuis, l’hebdo de la profession, lecture obligatoire ou quasi mais qui devrait être complétée par celles des blogs référencés ci-dessous, ne passe pas une semaine sans une info autour du numérique. Cela fait dix ans que cela dure, mais depuis deux ans, trois ans même, Livres Hebdo nous informe des avancées éditoriales et commerciales electroniques et numériques. Récemment (24 janvier 2008), le magazine a d’ailleurs publié une sélection des diverses façons de publier en ligne (désolée, l’article en ligne est réservé aux abonnés, tout lien est donc inutile).

Cela concerne surtout les sciences humaines et sociales (SHS). Normal, le Net est un support incontournable de documentation, que l’on utilise chaque jour, où l’on trouve aussi bien journaux généralistes que presse spécialisée et encyclopédie (nous reviendrons je l’espère sur les wikis, dont Wikipédia est un exemple d’édition).

Le CNRS avec HAL et Revues.org, Cairn, Erudit, Reed-Elsevier, Hermès… Autant d’éditeurs, autant de modèles économiques de publication en ligne.

Advertisements

About this entry